« ¡ALCOMBATE ! »

Exposition de photographies de Bertrand Fèvre 

Dans le vieux quartier de La Habana Vieja, calle Cuba, le gymnase de boxe à ciel ouvert « Rafael Trejo » accueille et forme les gamins de ce quartier populaire à ce sport dans lequel les cubains brillent depuis des décennies. Rigoureusement pratiqué à Cuba comme sport « amateur », on ne compte plus les médailles d'or et titres internationaux de ces pugilistes formés à la dure à cet art intransigeant.

Ces jeunes boxeurs, souvent coachés par des champions olympiques, rêvent tous d'une carrière qui consacrera leur puissance, leur technique comme leur endurance. Ils cherchent leurs limites, sculptent leur identité. Parfois pieds nus, en baskets ou chaussures de ville, ils s'entraînent et combattent sous une chaleur de plomb à l'ombre de ce ring central, surmonté d'un toit de tôle ondulée et entouré de gradins de bétons à l'air libre, qui se remplissent bruyamment les jours de compétition.

Un idéal terrain de contrastes et de sueur pour le photographe. Grâce de l'énergie et de la douleur, ce sont autant de combats, de victoires et de défaites qui s'offrent à mon objectif depuis près de 10 ans.

C'est bien sûr un cadre idéal pour composer en noir et blanc, par la géométrie des lignes et des corps, par l'authenticité des murs, du cuir, et des visages transcendés dans l'âpreté de l'effort.

Ces conditions difficiles qui manquent cruellement d'infrastructure comme d'équipement, illustrent parfaitement la puissance et le sacrifice du peuple cubain, sa discipline et son talent à résister aux carences matérielles avec dignité, volontarisme, et une indestructible fierté.

L'exposition « ¡ Al Combate !» présente une sélection d'une vingtaine de photographies réalisées en argentiques et tirées en jet d'encre sur papier mat « fine art ».

Bertrand Fèvre